ARTICLES

La mesure de la beaut� cr��e dans la nature: La proportion dor�e

HARUN YAHYA


(...) et Allah a assign� une mesure � chaque chose (Coran, 65: 3)

(...) sans que tu voies de disproportion en la cr�ation du Tout Mis�ricordieux. Ram�ne [sur elle] le regard. Y vois-tu une br�che quelconque? Puis, retourne ton regard � deux fois: le regard te reviendra humili� et frustr�. (Coran, 67: 3-4)

(...) d�s lors qu'une structure �quilibr�e est aboutie de mani�re harmonieuse ou remarquable en termes d'application ou de fonction, alors nous pouvons y chercher une fonction du Nombre d'Or... Le Nombre d'Or n'est pas le produit d'une imagination math�maticienne, mais un principe naturel li� aux lois de l'�quilibre. (1)

On peut se demander ce qu'ont en commun les pyramides d'Egypte, le portrait de Mona Lisa par L�onard de Vinci, les tournesols, les escargots, la pomme de pin et nos doigts.

La r�ponse se trouve dans une s�quence de nombres d�couverte par le math�maticien italien Fibonacci. Ces nombres, qu'on appelle �galement les nombres de Fibonacci, sont caract�ris�s par le fait que chacun d'entre eux repr�sente la somme des deux nombres qui le pr�c�dent. (2)

Les nombres de Fibonacci

L. Pisano Fibonacci

0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610, 987, 1597, 2584, �

Les nombres de Fibonacci ont une propri�t� tr�s int�ressante. Lorsque vous divisez en s�quence un nombre par le nombre qui le pr�c�de, vous obtenez deux nombres qui sont tr�s proches l'un de l'autre. En fait, ce nombre apr�s le 13�me de la suite devient invariable, et on l'appelle "la proportion dor�e".

La proportion dor�e = 1.618

233 / 144 = 1.618

377 / 233 = 1.618

610 / 377 = 1.618

987 / 610 = 1.618

1597 / 987 = 1.618

2584 / 1597 = 1.618

Le corps humain et la proportion dor�e

Lorsque les artistes, les scientifiques et les designers m�nent leurs recherches ou con�oivent leurs travaux, ils utilisent le corps humain, dont les proportions sont �tablies d'apr�s la proportion dor�e, comme mesure de r�f�rence. L�onard de Vinci et le Corbusier aussi ont utilis� le corps humain comme unit� de mesure pour r�aliser leurs œuvres. C'est pour cette m�me raison que le Neufert, un ouvrage de r�f�rence majeur de l'architecture moderne, est bas� sur les proportions du corps humain.

Leonardo de Vinci a utilis� la proportion dor�e lorsqu'il a d�crit les proportions du corps humain.

La proportion dor�e dans le corps humain

Les rapports proportionnels "id�aux" sugg�r�s comme existant parmi les nombreuses parties d'un corps humain moyen et correspondant approximativement aux valeurs de la proportion dor�e peuvent �tre d�finis comme ci-dessous : (3)

Le niveau M/m dans le sch�ma ci-dessous est toujours �quivalent � la proportion dor�e. M/m = 1,618

Le premier exemple de la proportion dor�e dans un corps humain moyen est lorsque la distance du nombril � la plante des pieds est consid�r�e comme une unit�, la hauteur de l'�tre humain est �quivalente � 1,618. D'autres proportions dor�es dans un corps moyen sont:

La distance entre les extr�mit�s des doigts et le coude / la distance entre le poignet et le coude,
La distance entre la ligne de l'�paule et le sommet de la t�te / la longueur de la t�te,
La distance du nombril au sommet de la t�te / la distance de la ligne de l'�paule au sommet de la t�te,
La distance du nombril au genou / la distance du genou � la plante des pieds.

La main

L�chez la souris de votre ordinateur et observez votre index. Vous avez toutes les chances d'y contempler une proportion dor�e.

Nos doigts sont compos�s de trois parties. La proportion des deux premi�res sur la longueur totale du doigt donne la proportion dor�e (� l'exception des pouces). Vous verrez que la proportion du majeur � l'auriculaire est �galement une proportion dor�e. (4)

Vous avez deux mains, dont les doigts de chacun sont divis�s en trois parties. Chaque main est compos�e de cinq doigts, et seulement huit d'entre eux sont articul�s selon le nombre d'or: 2, 3, 5, 8 correspondent aux nombres de Fibonacci.

La proportion dor�e sur le visage de l'homme

Il y a sur le visage humain plusieurs proportions dor�es. Cependant inutile d'aller chercher une r�gle et d'essayer de mesurer les faci�s des gens, car elles correspondent au "visage humain id�al" d�crit par les scientifiques et les artistes.

Par exemple, la largeur totale des deux incisives centrales de la m�choire sup�rieure par rapport � leur hauteur donne la proportion dor�e. La largeur de la premi�re dent, depuis le centre jusqu'� la seconde dent, correspond �galement � la proportion dor�e. C'est ce qui peut �tre consid�r� par les dentistes comme des proportions id�ales. Les autres proportions dor�es du visage humain sont les suivantes:

La longueur du visage/la largeur du visage,
La distance des l�vres � l'endroit o� se croisent les sourcils/la longueur du nez,
La longueur du visage / la distance des extr�mit�s de la m�choire � l'endroit o� se croisent les sourcils,
La longueur de la bouche/la largeur du nez,
La largeur du nez/la distance entre les narines,
La distance entre les pupilles / la distance entre les sourcils.

La proportion dor�e dans les poumons

Dans des recherches men�es de 1985 � 1987 (5), le physicien am�ricain B. J. West et le Dr. A. L. Goldberger ont r�v�l� l'existence d'une proportion dor�e dans la structure du poumon. Le r�seau des bronches qui constitue le poumon est caract�ris� par une asym�trie. Par exemple, la trach�e se divise en deux bronches principales, une longue (gauche), et une petite (droite). Cette division asym�trique se retrouve dans les subdivisions internes des bronches. (6) It was determined that in all these divisions the proportion of the short bronchus to the long was always 1/1.618.

Le rectangle d'or et la structure de la spirale

Un rectangle d'or est un rectangle dont le rapport longueur sur largeur est �gal � la proportion dor�e. Supposons qu'un carr� est dessin� sur la longueur de la largeur du rectangle, tra�ons un rayon de cercle entre les deux coins du carr�. Puis dessinons un carr� et un rayon de cercle dans le dernier coin, et r�p�tons l'op�ration pour tous les autres rectangles dans le rectangle principal. On finira par obtenir une spirale.

L'esth�ticien britannique William Charlton nous explique pourquoi nous sommes autant captiv�s par la spirale, qui est utilis�e depuis des mill�naires, et affirme que notre fascination pour les spirales est due au fait que nous pouvons facilement en visualiser la structure. (7)

Dans la nature on trouve des spirales bas�es sur la proportion dor�e, et qui ont toutes des structures tout � fait particuli�res. Les spirales des tournesols et de la pomme de pin en sont des exemples parfaits. Un autre exemple de la toute puissance de Dieu et du fait qu'Il cr�e toute chose avec mesure est le fait qu'on retrouve ce processus de d�veloppement en spirale logarithmique chez de nombreux �tres vivants. Quelles que soient les formes des cr�atures en fin de d�veloppement, les courbes de la spirale sont toujours les m�mes et la forme principale ne varie jamais. En math�matiques aucune autre forme ne poss�de une telle propri�t�. (8)

La structure des coquilles

La structure parfaite de la coquille du nautile contient la proportion dor�e.


Alors qu'ils faisaient des recherches sur les coquilles de ces cr�atures appel�es mollusques, vivant au fond des mers, les scientifiques ont �t� intrigu�s par la forme et la structure des surfaces externe et interne des coquilles:

La surface interne est lisse, tandis que l'ext�rieur est cannel�. Le corps du mollusque est � l'int�rieur de la coquille et la surface interne des coquilles devrait �tre lisse. Les bords ext�rieurs de la coquille augmentent la rigidit� de la coque et en renforcent ainsi la solidit�. Les formes des coquilles surprennent par leur perfection et l'efficacit� des moyens utilis�s pour sa cr�ation. L'id�e de la spirale dans les coquilles est exprim�e par une forme g�om�trique parfaite, avec une conception d'une beaut� stup�fiante. (9)

Les coquilles de la plupart des mollusques se d�veloppent � la mani�re d'une spirale logarithmique. Bien sur il ne fait aucun doute que ces animaux sont totalement inconscients du calcul math�matique le plus simple, sans parler des spirales logarithmiques. Alors comment ces cr�atures en question peuvent-elles savoir que c'est l� la meilleure fa�on pour elles de se d�velopper? Comment ces animaux, que quelques scientifiques d�crivent comme "primitifs", peuvent-ils conna�tre leur forme id�ale? Il est impossible qu'un tel d�veloppement se r�alise en l'absence de toute forme de conscience ou d'intelligence. Malgr� ce que disent certains scientifiques, une telle conscience n'existe ni chez les mollusques, ni m�me dans aucun autre �l�ment de la nature. Il est absolument absurde de chercher � expliquer de telles choses par le hasard. Cette structure ne peut �tre que le fruit d'une intelligence et d'un savoir sup�rieur, et sa conception appartient � Dieu Tout Puissant, Cr�ateur de toutes choses :

Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas? (Coran, 6: 80)

Sir D'Arcy Thompson, �minent biologiste dans ce domaine, qui a d�crit ce genre de d�veloppement comme un "d�veloppement gnomique", a d�clar� qu'il �tait impossible d'imaginer un syst�me plus simple, pendant le d�veloppement de la coquille, que celui bas� sur l'�largissement et l'extension conform�ment � des proportions identiques et invariables. Comme il l'a soulign�, la coquille �volue r�guli�rement, mais la forme demeure la m�me. (10)

L'un des meilleurs exemples de ce type de d�veloppement est celui du nautile qui ne mesure que quelques centim�tres de diam�tre. C. Morrison d�crit ce processus de d�veloppement, lequel est exceptionnellement difficile � programmer m�me pour l'intelligence humaine, en affirmant que le long de la coquille du nautile, s'�tend une spirale interne consistant en un certain nombre de chambres avec des parois de nacre. Lorsque l'animal grandit, il construit au niveau de l'entr�e de la coquille une seconde chambre plus grande, puis il se d�place vers cette derni�re en fermant la porte derri�re elle avec une couche de nacre. (11)

Les noms scientifiques d'autres cr�atures marines avec des spirales logarithmiques, contenant diff�rentes proportions de d�veloppement dans leurs coquilles sont:

Haliotis Parvus, Dolium Perdix, Murex, Fusus Antiquus, Scalari Pretiosa, Solarium Trochleare.

Les ammonites qui sont des cr�atures marines qu'on ne retrouve plus que sous la forme fossilis�e, avaient �galement des coquilles qui de d�veloppaient en forme de spirale logarithmique.

Les mollusques ne sont pas les seules cr�atures vivantes chez qui on retrouve ce d�veloppement en forme de spirale. Les cornes des animaux tels que les antilopes, les ch�vres et les b�liers finissent leur croissance en forme de spirale sur le principe de la proportion dor�e. (12)

La proportion dor�e dans l'organe de l'audition

La cochl�e dans l'oreille interne humaine sert � transmettre les vibrations sonores. Cette structure osseuse, remplie de liquide, a une forme spirale logarithmique avec un angle fixe de ?=73�43� comprenant la proportion dor�e.

Les cornes et les dents qui croissent en forme de spirale

On peut trouver des exemples de courbes bas�es sur la spirale logarithmique dans les d�fenses d'�l�phants et de mammouths maintenant disparus, dans les griffes des lions et les becs de perroquets. L'araign�e eperia tisse toujours ses toiles en forme de spirale logarithmique. Parmi les micro-organismes connus comme le plancton, la globig�rine, les planorbes, le vortex, les terebras, les turitelles et les trochid�s, tous sont structur�s en spirale.

La proportion dor�e et le monde microscopique

Les formes g�om�triques ne se limitent en aucun cas aux triangles, aux carr�s, aux pentagones ou aux hexagones. Ces formes peuvent �galement se regrouper ensemble de diverses fa�ons pour engendrer de nouvelles formes g�om�triques tridimensionnelles. On peut par exemple en premier lieu citer le cube et la pyramide. En plus de ceux-ci, cependant, il y a aussi de telles formes tridimensionnelles comme le t�tra�dre (avec quatre faces �gaux), l'octa�dre, le dod�ca�dre et l'icosa�dre, que nous ne rencontrerons probablement jamais dans notre quotidien et dont nous n'avons peut-�tre jamais entendu les noms. Le dod�ca�dre comporte 12 faces pentagonales et l'icosa�dre 20 faces. Les scientifiques ont d�couvert que ces formes peuvent toutes se substituer math�matiquement les unes aux autres, et que cette transformation se fait avec des proportions li�es � la proportion dor�e.

Les formes tridimensionnelles qui contiennent la proportion dor�e sont tr�s r�pandues parmi les micro-organismes. Nombreux sont les virus qui ont une forme icosa�dre. Le plus c�l�bre d'entre eux est l'ad�novirus qui se compose de 252 sous-unit�s prot�iques, qui sont toutes pr�sent�es de fa�on r�guli�re. Les 12 sous-unit�s dans les coins de l'icosa�dre ont la forme de prismes pentagonaux. De ces coins apparaissent des structures semblables � des tiges.

Aaron Klug et Donald Caspar de l'Universit� Birbeck � Londres ont �t� les premiers, dans les ann�es 50, � d�couvrir que les virus apparaissaient avec des formes contenant la proportion dor�e. Le virus polio fut le premier auquel cette caract�ristique fut attribu�e. Le rhinovirus a la m�me forme que le virus polio.

Pourquoi ces virus ont-ils des formes bas�es sur la proportion dor�e, des formes que mentalement il nous est tr�s difficile de visualiser? A. Klug, qui a d�couvert ces formes explique:

Mon coll�gue Donald Caspar et moi avons montr� que la structure de ces virus pouvait �tre expliqu�e en termes de g�n�ralisation de sym�trie icosa�drique permettant de relier des unit�s identiques d'une fa�on quasi-�quivalente avec une petite mesure de flexibilit� interne. Nous avons list� toutes les structures possibles, ayant des similitudes avec les d�mes g�od�siques con�ues par l'architecte R. Buckminster Fuller. N�anmoins, tandis que les d�mes de Fuller doivent �tre assembl�s en suivant un code plut�t complexe, la structure du virus lui permet de se construire seul. (14)

Une fois de plus la description de Klug r�v�le une v�rit� �vidente. M�me dans les virus, qui sont consid�r�s par les scientifiques comme �tant "les �tres vivants les plus simples et les plus petits", on retrouve une structure organis�e avec intelligence et perspicacit�. (15) Cette structure a rencontr� plus de succ�s, et est sup�rieure � celles de Buckminster Fuller, l'un des architectes les plus �minents au monde.

Le dod�ca�dre et l'icosa�dre apparaissent �galement dans les squelettes en silice des radiolaires, des micro-organismes marins unicellulaires.

Les structures bas�es sur ces deux formes g�om�triques, comme le dod�ca�dre r�gulier avec des structures en forme de pied surgissant de chaque coin, et les nombreuses formations sur leurs surfaces forment les corps d'une beaut� changeante des radiolaires. (16)

Le Circigonia Icosahedra, de forme icosa�dre, avec un squelette dod�ca�dre est un autre exemple de ces organismes qui mesurent moins d'un millim�tre. (17)

La proportion dor�e dans l'ADN

Tous les �tres vivants sont individuellement caract�ris�s par cette mol�cule qui a �t� cr��e avec une forme bas�e sur la proportion dor�e. La mol�cule d'ADN, qui contient le programme g�n�tique de toute une vie, est bas�e sur la proportion dor�e. Elle est constitu�e d'une double h�lice perpendiculaire enroul�e. La longueur de la courbe de chaque h�lice est de 34 angstr�ms tandis que la largeur est de 21 angstrœms. (Un angstrœm, c'est un cent millioni�me de centim�tre). Les chiffres 21 et 34 sont deux nombres cons�cutifs de Fibonacci.

La proportion dor�e dans les cristaux de neige

On retrouve �galement la proportion dor�e dans les structures cristallines. La plupart de ces structures sont trop minuscules pour pouvoir �tre observ�es � l'œil nu. Toutefois vous pouvez les voir dans les flocons de neige. Les nombreuses variations, courtes et longues, les pointes qui composent le flocon de neige, tout se rapporte � la proportion dor�e. (18)

La proportion dor�e dans l'espace

Dans l'univers il y a beaucoup de galaxies en spirales, dont les structures renvoient � la proportion dor�e.

La proportion dor�e et la physique

On rencontre les suites de Fibonacci et la proportion dor�e dans les domaines qui se rapportent � la physique. Lorsque qu'on projette de la lumi�re sur deux couches de verres contigu�s, une partie de cette lumi�re traverse le verre, une autre partie est absorb�e, tandis que le reste est refl�t�. Ce ph�nom�ne est appel� "r�flexion multiple". Le nombre de chemins emprunt�s par le rayon lumineux � l'int�rieur du verre avant qu'il n'en ressorte d�pend du nombre de r�flexions auquel il est soumis. En conclusion, lorsque nous d�terminons le nombre de rayons qui en ressort, nous trouvons qu'il correspond aux nombres de Fibonacci.

Dans la nature on peut ainsi observer des structures vivantes, ou non, appartenant � des esp�ces tr�s diff�rentes, mais qui sont toutes form�es selon une m�me formule math�matique bien sp�cifique. C'est l� une preuve �vidente que toutes ces cr�atures ont �t� sp�cifiquement con�ues. Les artistes connaissent cette r�gle esth�tique qu'est la proportion dor�e, et l'utilisent pour leurs travaux. Les œuvres d'art bas�es sur cette proportion repr�sentent la perfection en esth�tisme. Les v�g�taux, les galaxies, les micro-organismes, les cristaux, et les �tres vivants con�us d'apr�s cette r�gle, que les artistes imitent, sont tous des exemples de la sup�riorit� cr�atrice de Dieu. Dieu nous r�v�le dans le Coran qu'Il a cr�� toute chose avec mesure, comme par exemple dans les versets suivants :


(...) et Dieu a assign� une mesure � chaque chose (Coran, 65: 3)

(�) Et toute chose a aupr�s de Lui sa mesure. (Coran, 13: 8)


--------------------------------------------------------------------------------

1- Mehmet Suat Bergil, Do?ada/Bilimde/Sanatta, Altyn Oran (La Proportion Dor�e dans la Nature/Sciences/Arts), Arkeoloji ve Sanat Yayinlari, 2nde �dition, 1993, p. 155.
2- Guy Murchie, The Seven Mysteries of Life, First Mariner Boks, New York, pp. 58-59.
3- J. Cumming, Nucleus: Architecture and Building Construction, Longman, 1985.
4- Mehmet Suat Bergil, Do?ada/Bilimde/Sanatta, Altyn Oran (La Proportion Dor�e dans la Nature/Sciences/Arts ), Arkeoloji ve Sanat Yayinlari, 2nde �dition, 1993, p. 87.
5- A. L. Goldberger, et al., "Bronchial Asymmetry and Fibonacci Scaling." Experientia, 41 : 1537, 1985.
6- E. R. Weibel, Morphometry of the Human Lung, Academic Press, 1963.
7- William Charlton, Aesthetics: An Introduction, Hutchinson University Library, London, 1970.
8- Mehmet Suat Bergil, Do?ada/Bilimde/Sanatta, Altyn Oran (La Proportion Dor�e dans la Nature/Sciences/Arts), Arkeoloji ve Sanat Yayinlari, 2nde �dition, 1993, p. 77.
9- "The 'Golden' spirals and 'pentagonal' symmetry in the alive Nature," online at: http://www.goldenmuseum.com/index_engl.html
10- D'Arcy Wentworth Thompson, On Growth and Form, C.U.P., Cambridge, 1961.
11- C. Morrison, Along The Track, Withcombe and Tombs, Melbourne.
12- "The 'Golden' spirals and 'pentagonal' symmetry in the alive Nature", online at: http://www.goldenmuseum.com/index_engl.html
13- J. H. Mogle, et al., "The Stucture and Function of Viruses," Edward Arnold, London, 1978.
14- A. Klug, "Molecules on Grand Scale," New Scientist, 1561: 46, 1987.
15- Mehmet Suat Bergil, Do?ada/Bilimde/Sanatta, Altyn Oran (La Proportion Dor�e dans la Nature/Sciences/Arts), Arkeoloji ve Sanat Yayinlari, 2nde �dition, 1993, p. 82.
16- Mehmet Suat Bergil, Do?ada/Bilimde/Sanatta, Altyn Oran (La Proportion Dor�e dans la Nature/Sciences/Arts), Arkeoloji ve Sanat Yayinlari, 2nde �dition, 1993, p. 85.
17- For bodies of radiolarians, see H. Weyl, Synnetry, Princeton, 1952.
18- Emre Becer, "Bi�imsel Uyumun Matematiksel Kuraly Olarak, Altyn Oran" (La proportion Dor�e, loi math�matique d'une harmonie formelle), Bilim ve Teknik Dergisi (Magazine des Sciences et de la Technologie), janvier 1991, p. 16.
19- V.E. Hoggatt, Jr. and Bicknell-Johnson, Fibonacci Quartley, 17: 118, 1979.

   


 
iddialaracevap.com adnanoktarhaber.com adnanoktarhukuk.com adnanoktargercekleri.com
"İNFAK" SUÇ DEĞİL, KURAN'IN FARZ KILDIĞI BİR İBADETTİR
AVK. UĞUR POYRAZ: "MEDYADA FIRTINA ESTİRİLEREK KAMUOYU ŞARTLANDIRILDI,...
GERÇEK TURNİKE SİSTEMİ GENELEVLERDE
Adnan Oktar davasının ilk duruşması bugün yapıldı.
SAYIN NEDİM ŞENER'E AÇIK MEKTUP
Adnan Oktar'ın itirafçılığa zorlanan arkadaşlarına sosyal medyadan destek...
Adnan Oktar suç örgütü değildir açıklaması.
Adnan Oktar'ın cezaevinden Odatv'ye yazdığı mektubu
Adnan Oktar'dan Cumhurbaşkanı Sayın Recep Tayyip Erdoğan'a mektup
Casuslukla suçlanmışlardı, milli çıktılar.
TBAV çevresinden "Bizler suç örgütü değiliz,kardeşiz" açıklaması
Bu sitelerin ne zararı var!
Adnan Oktar ve arkadaşları 15 Temmuz'da ne yaptılar?
Sibel Yılmaztürk'ün cezaevinden mektubu
İğrenç ve münasebsiz iftiraya ağabey Kenan Oktar'dan açıklama geldi.
Adnan Oktar ve arkadaşlarına Emniyet Müdürlüğü önünde destek ve açıklama...
Adnan Oktar hakkında yapılan sokak röportajında vatandaşların görüşü
Karar gazetesi yazarı Yıldıray Oğur'dan Adnan Oktar operasyonu...
Cumhurbaşkanı Sayın Recep Tayyip Erdoğan'dan Adnan Oktar ile ilgili...
Ahmet Hakan'nın Ceylan Özgül şüphesi.
HarunYahya eserlerinin engellenmesi, yaratılış inancının etkisini kırmayı...
Kedicikler 50bin liraya itirafçı oldu.
Adnan Oktar ve arkadaşlarına yönelik operasyonda silahlar ruhsatlı ve...
FETÖ'cü savcının davayı kapattığı haberi asılsız çıktı.
Adnan Oktar ve arkadaşlarının davasında mali suç yok...
Cemaat ve Vakıfları tedirgin eden haksız operasyon: Adnan Oktar operasyonu...
Tutukluluk süreleri baskı ve zorluk ile işkenceye dönüşüyor.
Adnan Oktar’ın Cezaevi Fotoğrafları Ortaya Çıktı!
"Milyar tane evladım olsa, milyarını ve kendi canımı Adnan Oktar'a feda...
Adnan Oktar davasında baskı ve zorla itirafçılık konusu tartışıldı.
Adnan Oktar ve arkadaşlarının davasında iftiracılık müessesesine dikkat...
Adnan Oktar davasında hukuki açıklama
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının Masak Raporlarında Komik rakamlar
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının tutukluluk süresi hukuku zedeledi.
Adnan Oktar'ın Museviler ile görüşmesi...
Adnan Oktar ve arkadaşlarına yönelik suçlamalara cevap verilen web sitesi...
Adnan Oktar ve arkadaşlarına karşı İngiliz Derin Devleti hareketi!
Adnan Oktar iddianamesinde yer alan şikayetçi ve mağdurlar baskı altında...
Adnan Oktar iddianamesi hazırlandı.
Adnan Oktar ve Nazarbayev gerçeği!
En kolay isnat edilen suç cinsel suçlar Adnan Oktar ve Arkadaşlarına...
Adnan Oktar kaçmamış!
BİR KISIM MEDYA KURULUŞLARINA ÇAĞRI !!!
FİŞLEME SAFSATASI
KARA PARA AKLAMA İDDİALARINA CEVAP
İSA TATLICAN: BİR HUSUMETLİ PORTRESİ
SİLİVRİ CEZAEVİNDE YAŞANAN İNSAN HAKLARI İHLALLERİ
GÜLÜNÇ VE ASILSIZ "KAÇIŞ" YALANI
ABDURRAHMAN DİLİPAK BİLMELİDİR Kİ KURAN’A GÖRE, ZİNA İFTİRASI ATANIN...
YALANLAR BİTMİYOR
SAÇ MODELİ ÜZERİNDEN KARA PROPAGANDA
TAHLİYE EDİLENLERE LİNÇ KAMPANYASI ÇOK YANLIŞ
MEDYA MASALLARI ASPARAGAS ÇIKMAYA DEVAM EDİYOR
Adnan Oktar ve Arkadaşlarının ilk duruşma tarihi belli oldu.
AKİT TV VE YENİ AKİT GAZETESİNE ÖNEMLİ NASİHAT
YAŞAR OKUYAN AĞABEYİMİZE AÇIK MEKTUP
TAKVİM GAZETESİNİN ALGI OPERASYONU
Adnan Oktar ve FETÖ bağlantısı olmadığı ortaya çıktı.
MÜMİNLERİN YARDIMLAŞMASI VE DAYANIŞMASI ALLAH'IN EMRİDİR
Adnan Oktar ve Arkadaşlarına yönelik suçlamaların iftira olduğu anlaşıldı.