LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

L’OXYDATION DU SANG

Pas du tout, mais ce qu'ils ont accompli a rouillé leurs cœurs. (Sourate al-Mutaffifin, 14)

Le terme “rouillé” utilisé dans ce verset est peut-être une référence à une réaction biochimique qui a lieu dans le cœur. (Allah est le plus savant.) La rouille résulte de la réaction du fer avec l’oxygène : l’oxydation. L’oxygène que nous absorbons de l’air est transporté à travers le corps grâce au fer dans l’hémoglobine du sang. Au cours de ce processus, l’oxygène réagit avec le fer dans le sang, comme si un phénomène de rouille se répétait constamment dans le sang et donc dans le cœur, qui est au centre du réseau sanguin.

Un excès de fer dans le sang peut mener au vieillisement précoce des cellules à cause de l’oxydation.1 Dans la maladie dite hémochromatose, due à l’accumulation excessive de fer dans le corps, le fer a un effet toxique et épuise des organes comme le foie. Comme il s’agit d’oxydation du fer, on dit souvent que les “organes rouillent” ou que “la rouille s’accumule” dans les organes.2 Dans la revue Science News, le Dr. Sharon McDonnell compare l’oxydation du fer dans les cellules à la “rouille” des organes.3

Dans une autre référence, il est également dit de cette maladie : “… ceux qui sont touchés par l’hémochromatose absorbent le fer en le stockant dans leurs organes. Avec le temps, il s’accumule dans des proportions toxiques, provoquant la défaillance des organes, littéralement rouillés.”4

Il est seulement possible d’identifier la réaction du fer avec l’oxygène dans le corps – l’oxydation dans le sang – dans des laboratoires dotés en équipements pointus. Etant donné l’époque de la révélation du Coran, la précision scientifique de sa comparaison relève du miracle. Le Coran regorge, en effet, de détails qui ne peuvent qu’être la révélation d’Allah l’Omniscient, notre Seigneur et le Créateur de l’univers.

1
E. Griffiths, Iron and Infection, John Wiley & Sons, New York, 1987, pp. 1-25 ; http://www.lewrockwell.com/orig/sardi10.html
2 Jane E. Brody, The New York Times, "Personal Health", 5 mars 1997
3 Kathleen Fackelmann, Science News, "Rusty origins: researchers identify the gene for iron-overload disease - hereditary hemochromatosis", 18 janvier 1997
4 Deborah Weisberg, Post Gazette, "New center treats victims of chronic iron poisoning", 10 novembre 1998 ; http://www.post-gazette.com/healthscience/19981110hemo1.asp